Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contes pour enfants - Les contes Tibous - Léo le loir : 9ème lecture

par Satchoum 3 Mars 2007, 12:34 Les contes - Léo le loir

 

> La lecture précédente > Le début de l'histoire > La liste des contes
A quelques centaines de mètres...

 

Dessin Léo le loirTandis que Léo s’avançait vers le terrier du renard, celui-ci le fixait en se léchant les babines et s’apprêtait à bondir pour n’en faire qu’une bouchée ! La fine créature plia ses pattes arrière pour prendre son élan, puis les relâcha soudain comme des ressorts et se jeta sur sa proie.
Gbing ! Le renard fut stoppé net.
NonePapa écureuil boxe Mr renard
Il venait de recevoir un coup de poing brutal. A moitié sonné, il se remit d’aplomb et fut à nouveau assailli : une droite, une gauche, un crochet dans l’oeil et un coup dans l’estomac. Devant lui, c’est le papa de Loulou qui avait surgi pour lui infliger une bonne rouste et défendre le petit loir qu’il suivait dans la forêt depuis un moment.

« Non mais ! Vicieux personnage ! Je vais t’apprendre, moi, à entraîner nos lardons dans ton antre pour les dévorer. » Tel un boxeur, le papa de Loulou sautillait sur place, d’un pied à l’autre, en lançant régulièrement ses poings à l’assaut du renard.

Celui-ci n’en revint pas et n’eut même pas la présence d’esprit de se sauver. Il reçut une royale correction, à l’issue de laquelle le papa écureuil s’arrêta de gesticuler. Il recula de quelques pas, se concentra, prit son élan, s’envola dans les airs, exécuta une pirouette à toute vitesse et vint flanquer un magistral coup de queue sur le museau du renard qui déguerpit enfin à toutes pattes.
« Et que je ne t’y reprenne plus ! » menaça le papa de Loulou.

Léo était resté ébahi devant la scène. Il avait échappé de justesse au festin du renard, dont il devait être le plat principal. Il devina toute la malice et les calculs de son agresseur, comprit qu’il était tombé dans un piège, se trouva nigaud de s’être ainsi laissé berner par un discours mielleux et faussement amical.

« Alors, petit, il était moins une ! s’exclama le papa de Loulou.
Léo baissa la tête. Lui qui d’ordinaire faisait le fier et le casse-cou, se sentait vulnérable et fragile. Il était encore sous le choc.
Le papa écureuil savait bien ce que le petit loir ressentait. Il jugea que la punition était d’ores et déjà suffisante. Après tout, il aurait pu secourir Léo plus tôt, mais avait volontairement attendu afin que la leçon soit mémorable et qu’elle porte ses fruits dans l’avenir.
Ce fut le cas. Sans mot dire, le petit loir se promit de ne plus jamais partir seul à l’aventure dans la forêt, ni de jamais plus présumer de ses forces. 

 

 

commentaires

Haut de page