Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contes enfants - Les contes Tibous - La salopette rouge : 1ère lecture

par Satchoum 25 Juillet 2007, 13:06 Les contes

Il était une fois

> La liste des contes

Il était une fois une salopette rouge qui s’ennuyait dans son placard comme une souris dans sa cage enfermée. Il arrivait parfois qu’une main tendue l’attrape par les bretelles en disant : « Tu ne vas quand même pas enfiler cette vile et vieille salopette !? » Puis la main remettait la pauvrette à sa place.

tibous,tibou,salopette,salopette rouge,dessin enfants,dessin salopette,vetement,habitsAlors un jour quand vint la nuit, tandis que tous les habitants de la maison s’étaient assoupis, la salopette se mit, du plat de son genou ramolli, à cogner la porte de l’intérieur. Il fallut un bon moment, mais la porte céda et s’entrouvrit enfin.
La salopette se tortilla pour laisser là le cintre qui la retenait, puis discrètement se faufila au dehors de l'armoire. Elle fit quelques pas dans le noir, mais soudain :
« Et où crois-tu aller comme cela ? »
La salopette s’immobilisa tout net sur place, tendant la bretelle vers la commode d’où semblait provenir la mystérieuse voix.
« Oui, c’est bien à toi que je parle, miss salopette. Alors, dis-moi, où t’en vas-tu ainsi ? »
D’abord un peu surprise, la salopette se reprit :
« Je ne sais pas qui me parle, mais il est hors de question que je reste plus longtemps dans cette armoire où il ne se passe jamais rien. Je pars donc… en excursion ! »

Un léger grincement se fit entendre et malgré l’obscurité, la salopette sentit qu’il y avait du mouvement du côté de la commode : le bout d’une paire de chaussettes fit son apparition, qui s’extirpait péniblement d’un tiroir rempli d’autant de petits saucissons en nylon.
Puis la paire de chaussettes, trouée et tout effilochée, se laissa tomber au sol, où elle rebondit une fois, puis une deuxième et une troisième, jusqu’à atteindre, nonchalamment, le pied de la salopette.
« Si tu pars à l’aventure… et bien… moi aussi !
- Non mais attends, je ne veux personne avec moi, je ne tiens pas à me faire repérer !
- Tu pourras dire tout ce que tu veux, je resterai accrochée à tes basques ! »
La salopette du se résigner et les deux nouvelles compères s'en furent ensemble explorer la maison.


> La lecture suivante

commentaires

Go to top